[vc_row][vc_column][vc_row_inner][vc_column_inner width= »1/6″][vc_empty_space height= »10px »][vc_separator color= »custom » border_width= »2″ accent_color= »#34beb9″][vc_empty_space height= »25px »][/vc_column_inner][vc_column_inner width= »3/6″][vc_column_text]Pour réaliser sa mission, GAP-VIES offre les programmes et services suivants :[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][vc_empty_space height= »50px »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/4″][vc_empty_space height= »30px »][/vc_column][vc_column width= »3/4″][vc_column_text]

  • Mobilisation communautaire en matière prévention de la transmission du VIH, de l’hépatite C et des autres ITSS
  • Intervention en milieu de vie.
  • Promotion des comportements sécuritaires et d’activités de réduction des méfaits
  • Stratégies de communication sur la santé sexuelle
  • Promotion des nouvelles technologies de la prévention combinée, (dépistage du VIH, du VHC et des autres ITSS, prophylaxie pré et post exposition, accès au traitement)
  • Démystification de la diversité sexuelle et de genre
  • Promotion de la compassion envers des personnes vivant avec le VIH et ou l’hépatite C
  • Activités d’éducation, de prévention, de dépistage et d’accompagnement culturellement adaptées
  • Stratégies lutte contre la stigmatisation et la discrimination liées au VIH et à l’hépatite C
  • Activités de proximité dans les milieux de vie sensibles
  • Séminaires et Grands ateliers de formation, de transfert d’expertise et de renforcement des capacités à l’intention des intervenants et intervenante de première ligne du réseau de la  santé et des organismes communautaires
  • Séminaires et ateliers de formation à l’intention des leaders religieux, des adeptes, des initiés et des laïcs engagés  au sein de la diversité religieuse 
  • Échange, médiation et interprétariat interculturels à la disposition des soignant.e.s du réseau de la santé et  des intervenant.e.s du milieu communautaire
  • Sensibilisation et d’éducation aux comportements sexuels sains et sécuritaires
  • Kiosques d’information
  • Ateliers de formation
  • Soupers-conférences
  • Déjeuners-causeries
  • Clinique de dépistage volontaire (CDV)
  • Intervention dans les médias
  • Recrutement et formation de bénévoles
  • Milieu de formation pratique et de stage
  • Recherche-action
  • Conseil, orientation, accompagnement
  • Intervention en situation de crise
  • Milieu de vie accueillant et chaleureux, adapté aux besoins des populations vulnérables
  • Promotion de la santé auprès des personnes vivant avec le VIH et/ou le VHC
  • Soutien psychosocial des personnes vivant avec le VIH et/oule VHC  ainsi que de  leurs proches
  • Réinsertion sociale des personnes vivant avec le VIH
  • Participation active des personnes vivant avec le VIH et/ou le VHC
  • Défense de droits des personnes vivant avec le VIH
  • Réseau d’entraide et de soutien par les pairs (REpairs)
  • Développement de stratégies de prévention positive efficaces
  • Animation du Centre de jour
  • Groupe de soutien et rencontres 5 à 7 à l’intention des personnes vivant avec le VIH
  • Activités de promotion de la sécurité alimentaire (Comptoir alimentaire, cuisine collective)
  • Clinique juridique
  • Assistance matérielle et financière
  • Salon Internet
  • L’accès à nos activités, projets et programmes est gratuit.
La dernière version du dépliant sur nos programmes au services et aussi disponible dans la page « Dépliants« .

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row gap= »30″][vc_column][vc_empty_space height= »30px »][vc_column_text]

Questions fréquemment posées

[/vc_column_text][vc_empty_space height= »30px »][/vc_column][/vc_row][vc_row gap= »30″][vc_column width= »1/2″][vc_toggle title= »Qu’est-ce que le VIH? »]Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) est un rétrovirus infectant l’humain et responsable du syndrome d’immunodéficience acquise (sida), qui est un état affaibli du système immunitaire le rendant vulnérable à de multiples infections opportunistes.

Transmis par plusieurs fluides corporels (sang, sécrétions vaginales, sperme ou lait maternel), le sida est aujourd’hui considéré comme une pandémie ayant causé la mort d’environ 25 millions de personnes entre 1981 (date de la première identification de cas de sida) et janvier 20061. On estime qu’environ 1 % des personnes âgées de 15 à 49 ans sont porteurs du VIH, principalement en Afrique subsaharienne1.

Bien qu’il existe des traitements antirétroviraux luttant contre le VIH et retardant par conséquent l’apparition du sida, réduisant ainsi la mortalité et la morbidité, il n’existe à l’heure actuelle aucun vaccin ou traitement définitif. Le moyen de lutte le plus efficace reste donc la prévention, qui passe notamment par les rapports sexuels protégés et la connaissance de son statut sérologique de manière à éviter d’infecter autrui.[/vc_toggle][vc_toggle title= »Qui peut contracter le VIH? »]Les personnes habitant un pays ou originaires d’un pays où l’infection au VIH est très répandue (par exemple, l’Afrique subsaharienne et les Caraïbes) ;
Les enfants nés d’une mère séropositive n’ayant pas été traitée. Le virus est susceptible de se transmettre durant la grossesse ou l’accouchement, mais aussi durant l’allaitement ;
Les personnes qui occupent un emploi qui expose au sang ou à d’autres liquides organiques (professionnels de la santé, policiers, pompiers, etc.) ;
Les personnes ayant reçu une transfusion de sang ou de produits sanguins ou encore une transplantation d’organe de 1979 à novembre 1985 (moment à partir duquel le test de détection du VIH a été mis au point).
Les personnes ayant des rapports non protégés avec des partenaires multiples.
Les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. C’est une population où le nombre de cas de transmission du VIH augmente alors qu’il a tendance à diminuer dans le reste de la population (INVS). Le risque de contracter le VIH est 200 fois plus élevé pour ces hommes que pour des hommes ayant uniquement des relations hétérosexuelle.[/vc_toggle][vc_toggle title= »Comment passer un test de dépistage du VIH? »]Le test de dépistage du VIH et des autres ITSS est la seule façon de détecter la présence d’une infection et d’avoir accès au suivi médical et au soutien nécessaire, le cas échéant.C’est confidentiel et gratuit (certaines cliniques chargent des frais pour l’envoi des tests en laboratoire)! Comme ces infections ne présentent souvent pas de symptômes, le test de dépistage te permet d’avoir l’esprit tranquille et de préserver ta santé et celle de tes partenaires.[/vc_toggle][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_toggle title= »Comment peut-on contracter le VIH? »]Avoir des rapports sexuels non protégés avec une personne infectée par le VIH. Cela inclut les relations vaginales ou anales sans préservatif (condom) et les relations orales sans préservatif (condom). Les personnes qui ont des ulcères dans la bouche (des feux sauvages) ou des infections sexuellement transmissibles comme une gonorrhée, syphilis, herpès génital, etc, risquent davantage de contracter ou de transmettre le VIH.
Avoir des rapports sexuels avec plusieurs partenaires, avec un partenaire qui a ou a eu plusieurs partenaires, ou avec un partenaire qui consomme ou a consommé des drogues administrées par voie intraveineuse et a pratiqué l’échange de seringue.
Partager ses seringues, pour les utilisateurs de drogues injectables.
Se faire tatouer ou « percer » avec du matériel qui n’est pas à usage unique ou non stérile.[/vc_toggle][vc_toggle title= »Comment réduire le risque pendant les relations sexuelles? »]Le plus important est de passer régulièrement un test de dépistage. Le condom est toujours un moyen très sûr pour diminuer le risque de contracter une ITSS, dont le VIH. S’ajoute, si tu as un diagnostic positif à une infection, l’avis à son, sa ou ses partenaires afin de briser la chaîne de transmission et toute une série de trucs pour sécuriser le plus possible tes différentes pratiques sexuelles.[/vc_toggle][/vc_column][/vc_row]